Projets & informations

Aménagement de notre infrastructure

Le réseau ferroviaire de BLS s’étend sur 420 kilomètres. Plus de 500 projets de plus ou moins grande envergure ont pour objectif de maintenir ce réseau en bon état et de poursuivre son aménagement afin d’améliorer les liaisons avec les transports publics.

BLS renouvelle et agrandit son réseau ferroviaire en permanence. Dans cet objectif, nous travaillons sur plus de 500 projets de plus ou moins grande envergure, qu’il s’agisse de concepts théoriques, d’avant-projets ou même de projets de construction. Les projets d’aménagement ont systématiquement pour but d’augmenter les capacités du rail afin que les voyageurs arrivent à destination dans de meilleurs délais et que les trajets soient plus confortables. Cette planification se déroule en étroite concertation avec la Confédération et les cantons.

Qui décide des projets d’aménagement?

Pour que tout marche bien dans le monde ferroviaire, l’offre de transports publics, l’infrastructure ferroviaire et le matériel roulant doivent vibrer au diapason.

0 de 0 Fichiers de médias

    Les cantons et la Confédération décident où proposer des liaisons ferroviaires et en fixent les modalités. Les cantons et la Confédération passent d’une prestation commandée à une offre concrète en matière de transports publics. L’infrastructure doit faire en sorte que le rail ait les capacités d’accueillir le trafic supplémentaire. D’ailleurs, tous les trains doivent se glisser dans les horaires nationaux et internationaux. Pour faire circuler plus de trains, il faut plus de place sur les rails. Dans cet objectif, il faudra par exemple élargir les tronçons de ligne sur une voie à deux voies ou plus. L’amélioration de l’offre requiert également des trains modernes et plus longs – un matériel roulant qu’il est nécessaire de commander. Si les trains s’allongent, il faut dès lors adapter l’infrastructure des gares, dont les quais sont par exemple trop courts.

    Cette planification s’avère donc extrêmement complexe: ces trois paramètres influent les uns sur les autres ; ils présentent au demeurant différents horizons de planification et différentes formes de financement à définir en coordination avec les cantons et la Confédération. La Confédération décide des travaux d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire, car elle les finance également. BLS s’efforce de concilier au mieux les dispositions en matière d’aménagement du territoire et les besoins de sa clientèle et des parties directement concernées. Ces travaux d’aménagement doivent être menés à bien de façon aussi rentable que possible.

    Projets d’aménagement les plus importants de l’infrastructure BLS

    Le canton de Berne a décidé d’améliorer l’offre du S-Bahn Bern dans le cadre de la «deuxième extension partielle». Les trains circuleront toutes les quinze minutes dans le périmètre autour de Berne, et toutes les 30 minutes dans le reste du réseau. En outre, des trains plus longs doivent circuler. Parallèlement au S-Bahn Bern, les offres des autres RER sont également étendues, à l’exemple du S-Bahn Luzern ou du RER Fribourg. Ces changements appellent de vastes travaux d’aménagement. Les projets d’aménagement ci-dessous de l’infrastructure BLS se trouvent en phase d’étude conceptuelle, d’étude de projet, de construction, ou ont été réalisés récemment.

    Tronçon Bern–Neuchâtel:

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais à Gümmenen et Müntschemier
    • Doublement de la voie de la ligne Rosshäusern–Mauss et mise en service du nouveau tunnel de Rosshäusern
    • Doublement de la voie de la ligne Mauss–Gümmenen et extension du viaduc de la Sarine
    • Prolongements des quais de Bern Stöckacker, Gampelen, St-Blaise-Lac
    • Troisième voie (voie de rebroussement) à Bern Brünnen
    • Cinquième voie à Ins
    • Doublement de la voie du tronçon Müntschemier–Ins
    • Doublement de la voie du tronçon Zihlbrücke–Marin-Epagnier

    Tronçon Berne–Belp–Thun:

    • Doublement de la voie du tronçon Wabern–Kehrsatz Nord, prolongation des quais de la gare de Kehrsatz Nord et travaux de modernisation de la gare de Wabern
    • Prolongation des quais à Belp Steinbach, Toffen et Kaufdorf
    • Modernisation de la gare de Thurnen

    Tronçon Bern–Schwarzenburg

    • Modifications des voies de Niederscherli pour mettre en place une possibilité de rebroussement
    • Modifications du quai de Gasel
    • Doublement de la voie du tronçon Liebefeld–Köniz

    Tronçon Solothurn–Burgdorf–Ramsei (-Sumiswald-Grünen)–Langnau

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais à Kirchberg-Alchenlfüh, Wiler, Gerlafingen, Biberist Ost, Burgdorf Steinhof, Ramsei, Grünenmatt, Sumiswald-Grünen

    Tronçon Hasle-Rüegsau–Thun

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais à in Biglen, Grosshöchstetten, Oberdiessbach, Brenzikofen, Heimberg et Steffisburg
    • Diverses rectifications de virages

    Tronçon Spiez–Zweisimmen

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais
    • Points de croisement plus longs sur toute la ligne

    Tronçon Langenthal–Huttwil–Wolhusen

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais

    Ligne Solothurn–Moutier

    • Travaux de modernisation des gares et modification de la hauteur et de la longueur des quais

    L’aménagement de la gare de Berne et de ses accès joue un rôle capital dans l’extension du S-Bahn Bern. Les structures d’accueil de la gare de Berne ont été dotées d’un nouveau passage et quatre grands chantiers de désenchevêtrement seront lancés à Holligen, Wylerfeld, Wankdorf Süd et Gümligen dans les années à venir. Les voies ferrées sont réorganisées en deux niveaux grâce à des systèmes de rampes et de tunnels afin que les trains croisent moins les voies ferrées d’autres trains. Ces projets sont menés à bien par les CFF.

    Autres aménagements de l’infrastructure sur le réseau de BLS

    • Pour que les trains longues distances circulent toutes les 30 minutes entre Berne et Brigue et afin d’accroître les capacités pour le trafic de marchandises, BLS compte poursuivre l’aménagement du tunnel de base du Lötschberg, où seuls 14km sur 35 sont praticables en double voie.
    • Aujourd’hui, tous les trains de 400m de long ne peuvent pas encore circuler sur le tronçon longues distances Basel–Bern–Interlaken Ost. Pour mieux connecter Interlaken et l’Oberland bernois au trafic longues distances, BLS prévoit de rallonger le point de croisement à Leissigen.
    Projets & informations
    Bauprojekte Rosshaeuserntunnel
    Travaux et constructions
    Plus
    Informations
    S-Bahn Bern
    vers le site
    Informationen
    Zukunft Bahnhof Bern
    zur Website
    Projets & informations
    Handlauf im Zug
    Voyager sans obstacles
    Plus
    Informationen
    Entflechtung Wylerfeld
    zur Website
    Information
    Planung des Bundes zum Ausbau der Bahninfrastruktur
    zur Website
    Newsletter