Voyager

Voyage dans le passé et le futur avec un féru de trains

Agitation et calme, style urbain et paysages préservés, la Chine et le Vietnam offrent de nombreux contrastes. Le BLS propose la solution idéale pour ceux qui souhaitent visiter ces deux pays en train: un voyage de groupe de 19 jours qui aura lieu en mars 2018 et sera accompagné d’un guide qui connaît parfaitement la Chine.

Le quatrième jour du voyage, les participants plongeront littéralement dans la modernité. Le train à grande vitesse les emmènera en plein centre de Chongqing. 36 millions d’habitants sur 80’000 kilomètres carrés: la plus grande ville du monde, que personne ne connaît en Occident. Elle est truffée de gigantesques immeubles, qui atteignent le ciel et disparaissent dans l’épaisseur de la brume et du smog. On ne peut pas dire que le nouveau centre du pouvoir situé dans l’ouest de la Chine soit beau, mais il est imposant. Le but du détour dans la mégalopole est toutefois clair. «Je veux mettre en évidence les contrastes de ce pays», explique le guide touristique du BLS Hilmar Matter. Deux jours plus tard, le groupe se rendra à Huangcunjin en train à vapeur et se promènera à travers des paysages pittoresques pour rejoindre le village de Bagou ; un véritable retour dans le passé qui l’emmènera bien loin de Chongqing. Car c’est ça aussi la Chine.

La femme du Yangzi Jiang

En Chine, Hilmar Matter se sent dans son élément. Le guide âgé de 46 ans accompagnera le voyage organisé en Asie du 28 février au 18 mars 2018 et parcourra le sud-ouest de la Chine et le Vietnam en 19 jours avec un groupe de maximum 20 personnes. Hilmar Matter a toujours eu une passion pour les trains. Après un apprentissage en tant qu’agent du mouvement ferroviaire au sein des anciens Vereinigten Huttwil-Bahnen (VHB), il est resté fidèle à la branche dans diverses fonctions. En 1996, Hilmar Matter entreprend un voyage entre la Suisse et Singapour avec un ami, en train bien sûr. « Le dernier grand voyage un peu fou », comme il dit. Lorsqu’il rencontre sa future épouse au cours d’une croisière sur le Yangzi Jiang, il en tombe amoureux. Depuis maintenant 19 ans, il est marié à Wulan, originaire de Chine, avec qui il a deux enfants. Aujourd’hui, Hilmar Matter dirige le centre de voyages BLS de la gare de Willisau et habite à l’étage du même bâtiment avec sa famille. « Je suis complètement mordu de trains », affirme-t-il.

Ses affinités avec la Chine et ses connaissances de la langue lui sont très utiles lorsqu’il voyage dans cet immense pays. En particulier lorsqu’il s’agit de négocier, ce qui fait partie intégrante du quotidien en Asie. En cas de nécessité, l’anglais ou un interprète peuvent aussi aider. Mais en tant que guide touristique, c’est surtout de la flexibilité que l’on attend de lui. La planification à long terme est un concept assez inconnu dans le pays ; les décisions et les négociations se font à court terme. Ceci comporte des avantages et des inconvénients. « Si un hébergement ne convient pas, on trouve facilement un autre endroit où passer la nuit. Du moins, c’est ce qui ressort de mes expériences », explique Hilmar Matter. En Europe, il serait inconcevable de procéder de la sorte avec un grand groupe.

Fin du voyage dans la baie

Lors du voyage de groupe BLS, Hilmar Matter voudrait éviter ce genre d’expérience car le voyage est entièrement organisé. La ville de Chengdu, capitale des pandas, fait également partie du programme, tout comme le grand Bouddha de Leshan, Kunming, la ville du printemps éternel, ou la forêt de pierre de Shilin. Ensuite, le voyage se poursuivra au Vietnam, vers Hanoï, la capitale, puis dans la superbe baie d’Hạ Long, où le groupe passera deux jours sur un bateau. Pour Hilmar Matter, la baie est l’apogée du voyage, «splendide et inoubliable». Elle permettra également de clôturer ce voyage intense dans un cadre paisible. «Le circuit est un mélange équilibré de ville et de campagne, d’agitation et de calme», estime le guide originaire de Willisau. «À la fin, j’aurai peu dormi et souffrirai certainement d’un mal de gorge pour avoir beaucoup parlé, mais je l’accepte volontiers», ajoute-t-il en riant. Il considère le travail de guide touristique comme extrêmement passionnant et les échanges avec ses clientes et clients comme enrichissants. «J’ai toujours considéré mon travail non comme une obligation mais comme une chance.»

Texte: Erich Goetschi
Photo: fotolia/zVbg
En savoir plus
Ferien
Erlebnisreisen

Unvergessliche Gruppenreisen mit Bahn & Schiff

Entdecken
Prestations

D'autres articles «gazette»
Débarquer à...
Aussteigen-in-Burgdorf-Metzgergasse
Burgdorf – Une vielle ville renaît

«Burgdorf, vers une nouvelle dynamique», voici la devise du conseil communal pour les quatre prochaines années. Cette ville de 16’000 habitants située à l’entrée de l’Emmental reprend vie depuis un certain temps déjà, grâce à de nombreuses idées innovantes.

Plus
Gros plan
Fokus-Wandern-Suedrampe-Bauarbeiten
Comment s’organise l’entretien des sentiers?

Les chemins de randonnée pédestre sont très appréciés et font partie intégrante de la Suisse. Toutefois, l’entretien, le renouvellement et le développement du réseau demandent beaucoup de travail. Le BLS y contribue avec un nouveau chemin de randonnée le long de la rampe nord du Lötschberg et une vision orientée vers le sud.

Plus
Par la fenêtre
Fensterplatz-Pfadfinder-1
Dépasser les barrières culturelles au Lötschberg
Plus
Inside
Le BLS investit dans l’infrastructure

Le BLS investit quelque 130 millions de francs dans trois chantiers d’envergure: elle rénove le viaduc sur la Sarine près de Gümmenen et l’étend à deux voies, remplace la voie ferrée dans le tunnel de faîte du Lötschberg et réhabilite l’ancien viaduc sur la Kander près de Frutigen.

Plus
Inside
Le tunnel de Rosshäuern

Les trains traverseront bientôt le tunnel

Plus
Inside
Inside Larissa Marti
«Je ne sais jamais de quoi ma journée sera faite»

Larissa Marti n’aurait jamais pu passer trois ans d’apprentissage dans le même bureau. En tant que future employée de commerce dans les transports publics, elle accomplit des tâches très variées. Sa dernière année sera particulièrement passionnante.

Plus
Colonne – Bänz Friedli
Kolumne Baenz Friedli
«Au dépôt des rêves»

Colonne Bänz Friedli

Plus
Magazine client
 St.-Ursen-Kathedrale
Magazine client «gazette»
Lire
Newsletter
PDF herunterladen
0 de 0 Fichiers de médias