Débarquer à...

Schüpfheim et Sörenberg – Spiritualité et descentes en luge

Une journée d’excursion parfaite dans la réserve de biosphère Unesco de l’Entlebuch: profiter d’une pause culture à Schüpfheim, puis de la nature à Sörenberg. Toute la famille aura l’occasion de découvrir des spécialités locales.

«Je suis déjà plus rapide que maman!» Le petit Glen est on ne peut plus fier. Nous avons fait sa connaissance, ainsi que celle de sa maman, dans les télécabines de Rossweid. Malgré la raideur de ses chaussures de ski, il ne lui faut pas longtemps pour sortir de la station. On découvre des téléskis à archets et des sapins enneigés, des groupes scolaires et des familles au restaurant ou sur la piste, avec le Brienzer Rothorn en toile de fond. À peine arrivé dans la neige, Glen s’empresse de chausser ses skis. Sa grande sœur Fina le rejoint: «Et je suis aussi rapide que lui!» Le petit frère lui lance un sourire de défi sous son casque bleu: la course est lancée!

Une église et un refuge pour les enfants

Nous sonnons le réveil à Schüpfheim. Nous nous promenons de la gare au centre du village, en passant devant une boucherie, un magasin Claro, un café-librairie et une pâtisserie. Avec le froid mordant, nous décidons de nous réfugier dans la salle de restaurant de l’hôtel-restaurant Kreuz, à côté de l’impressionnante église catholique. Au menu du restaurant partenaire de la réserve de biosphère Unesco de l’Entlebuch, nous découvrons différents partenaires locaux pour le Natura-Beef, du fromage de montagne, des œufs d’élevage en liberté, du poisson – et des pâtes. Où pouvons-nous acheter les pâtes Fidirulla? «Dans pratiquement chaque magasin du village – mais on peut aussi passer directement chez le producteur », nous répond l’employée de service. Nous ne voulons pas rater cette opportunité. Dans l’immédiat, nous partons toutefois en direction du couvent et de l’Entlebucherhaus. Ce couvent de capucins érigé en 1655 est situé sur une petite colline, derrière l’école secondaire, le gymnase et le terrain de sport. À l’arrière, la petite chapelle nous invite à faire une courte halte, de petits cierges et des tabourets de prière sont mis à disposition. L’édifice fut habité jusqu’en 1977 par des moines et des frères religieux, avant d’être transformé en «Maison de l’hospitalité» qui accueille les personnes en situation de précarité. Le centre culturel Entlebucherhaus se trouve juste derrière le couvent. Le bâtiment a été construit en 1916 pour offrir un toit aux enfants en détresse et pouvait en accueillir jusqu’à 132. Une liste affichée sur le mur de la vaste cage d’escalier et la grande horloge accompagnée d’une cloche à l’entrée attestent du rythme strict de la journée à cette époque. Skis anciens, skis modernes Aujourd’hui, l’Entlebucherhaus abrite une salle de conférence et un musée du patrimoine. Nouvellement, une exposition est consacrée aux engins de sports d’hiver: des merrains côtoient de vieilles fixations de ski et des luges en bois de toutes tailles – l’une d’elles peut accueillir huit personnes et est munie d’un volant à l’avant. Ces luges rappellent également la légende de la «Sträggelehäx» aux habitants de l’Entlebuch: il fut un temps où, au milieu de la nuit, cette sorcière venait sur sa luge s’emparer des maris infidèles pour les traîner derrière elle. Par chance, ils revenaient rapidement sains et saufs, mais après s’être tout de même fait une belle frayeur. De petits boîtes métalliques colorées portant la mention « MIWI – Gleitwachs für jeden Schnee » sautent également aux yeux. La cire provient de l’entreprise Minder & Wicki qui a exploité une usine à Flühli jusque dans les années 60, cette dernière ayant toutefois été démolie depuis.

Des équipements de sports d’hiver sont encore aujourd’hui fabriqués dans la région : à Doppleschwand, l’entreprise Swissmassiv fabrique des skis avec des placages en bois. Et les habitants de l’Entlebuch connaissent déjà le parfum de la victoire olympique : le premier médaillé suisse de ski de fond, Sepp Haas, était originaire de Marbach LU et, en 2018, Ueli Schnider, qui vient de Sörenberg, a porté les couleurs de la Suisse en Corée du Sud.

Une cave aux parfums d’Italie

Nous repassons ensuite devant l’église avant de traverser la Petite Emme, pour découvrir enfin l’atelier de fabrication de Fidirulla dans la cave d’une habitation. À travers la vitrine, nous observons comment les pâtes sont coupées à la main à la bonne longueur, puis disposées sur la plaque avant d’être entreposées dans la salle de séchage. Elles sont produites avec de la farine locale et colorées avec du concentré de tomates. Les couleurs et les formes de la trentaine de sortes de pâtes sont pleines d’humour: avec des noms comme «Biosphäre-Blüemli», «Schratte-Bändeli», «Ämme-Wälle», et même «Zahn-Pasta» pour des pâtes en forme de petites dents, tout le monde est sûr d’y trouver son compte. C’est le cœur gros que nous choisissons un seul paquet. Et pourquoi pas encore les pâtes «Melde dich einmal» pour rapporter un petit souvenir à un ami proche? Nous prenons alors le car postal en direction de Sörenberg. La route serpente et grimpe toujours un peu plus dans le Mariental, les crevasses sont de plus en plus escarpées, les arbres sont saupoudrés de sucre glace. Peu avant l’entrée du village de Sörenberg se trouve la station «Skilift Rischli». Nous descendons, faisons une halte à l’hôtel Rischli pour le repas de midi, et savourons un filet de truite de Flühli qui provient de l’élevage de poissons que nous venons de voir. Nous avons bien fait de recharger les batteries car la promenade digestive qui s’ensuit nous mène jusqu’à la station inférieure des télécabines de Rossweid. Dans le magasin de sport, nous louons alors une grande luge de Davos et nous montons rejoindre le domaine skiable avec le téléphérique.

Des snowbikes et un calme parfait

Rossweid représente très bien la région de Sörenberg qui porte le label de «Family Destination»: vers le nord-ouest, le regard accroche la principale attraction de la biosphère, à savoir le Schrattenfluh, et le restaurant pittoresque situé à proximité directe de la station a de quoi régaler les petits comme les grands. Juste derrière se trouve le Mooraculum qui permet de découvrir le paysage marécageux en été. Les enfants et les adultes qui jouent en ce moment dans la neige sont nombreux à loger au village de vacances Reka un peu plus haut dans la vallée, à proximité directe de la Waldemme idyllique. Derrière le bâtiment principal avec ses balcons en bois ensoleillés, on trouve un nouveau cube de verre avec piscine couverte et espace bien-être pour savourer de délicieux moments, même par des journées brumeuses. Nous resserrons la sangle de la luge et passons les deux télésièges. La piste de luge débute juste derrière et se sépare plus bas en deux voies. À gauche se trouve la station de location de snowbikes, des engins équipés d’un cadre de VTT monté sur patins, et avec lesquels les skieurs émérites dévalent la montagne à la vitesse de l’éclair. En ce qui nous concerne, nous commençons tranquillement avec notre luge en bois, nous profitons du panorama et du soleil, nous faisons une pause pour observer les cristaux de neige à proximité. Ici, dans la forêt, le calme règne, nous respirons profondément. Soudain, nous entendons un sifflement derrière nous: un père et son fils nous dépassent rapidement. Au bord de la piste, une famille nous entraîne dans une bataille de boules de neige. Nous nous laissons glisser à travers la forêt et croisons une fois la piste de ski. Vers le bas, la piste devient plus raide et nous descendons quelques fois de la luge pour continuer à pied. La luge s’arrête pile devant le bar - un délicieux café arrosé nous réchauffe les doigts et l’estomac, avant d’entamer le chemin du retour.

Texte: Mia Hofmann 
Photo: Anita Vozza, zvg

Les conseils Les conseils gourmands, sorties, évènements ...

Les bons plans pour les familles

  • Logements de vacances Petits logements de vacances individuels avec cuisine, piscine couverte moderne, sauna, salle de jeux et bac à sable intérieur : peu importe la saison, le temps ne viendra jamais gâcher vos vacances en famille au village de vacances Reka de Sörenberg.

Les conseils pour s’amuser

  • Location de snowbikes Un cadre de VTT monté sur des patins plutôt que des roues, et vous avez un snowbike ! Une occasion unique de tester ce nouveau sport. Station de location à 5 min à pied à partir de la station de montagne Rossweid.
  • Panorama Brienzer Rothorn Avec ou sans les skis, la vue sur le Brienzer Rothorn à 2350 mètres d’altitude est tout simplement exceptionnelle. Il est également possible de descendre en train vapeur à crémaillère vers Brienz (en été).
  • Patinoire naturelle de Sörenberg Après les longues périodes de froid, le court de tennis situé au centre du village est transformé en patinoire naturelle, une attraction recommandée.

Les conseils gourmands

  • Restaurant Kreuz L’hôtel Kreuz, avec son enseigne dorée sur la façade, se trouve au centre du village de Schüpfheim. Ce partenaire gastronomique de la biosphère Unesco propose de nombreux produits locaux.
  • Auberge de montagne de Salwideli L’auberge de montagne de Salwideli située au-dessus de Sörenberg est le point de départ idéal pour la randonnée en raquettes. Elle saura vous séduire avec des croûtes au fromage, de la salade, de la fondue, des pâtes Fidirulla et une carte de desserts bien garnie.

Les conseils d’après-ski

  • Bar après-ski Heubödi Des boissons et des snacks créatifs préparés avec des produits locaux : bar intérieur et extérieur directement au bas de la piste Rossweid-Schönisei, à proximité du village de Sörenberg.
  • GO-IN Bar Une musique entraînante et une super ambiance : le GO-IN Bar se trouve dans l’hôtel du même nom. Il propose de la musique entraînante tous les samedis soirs et entre Noël et le Nouvel An.

Video

Gare de Schüpfheim

Descente possible depuis le 11 août 1875
Canton: Lucerne
Altitude: 716,5 mètres
Prochaines correspondances: ligne de bus, réseau de nuit (nachtstern.ch)
Offres: Centre de voyage BLS, P + R

En savoir plus
Débarquer à...
Sörenberg
«Associer la protection de la nature et le tourisme»

Entretien avec le directeur de la biosphère Unesco de l’Entlebuch

Plus
Nature et randonnée
Kulinarische Rundwanderung Sörenberg - Crêpes mit Meringue und Schokoladensauce im Restaurant Bäckerstube.
Randonnée gastronomique à Sörenberg
Vivre
D'autres articles «gazette»
Gros plan
Fokus Naturgefahren
Protéger contre les forces de la nature

La ligne de montagne du Lötschberg reste une liaison nord-sud importante. Toutefois, ses 75 kilomètres de chemin de fer sont menacés par divers dangers naturels. Pour protéger les hommes et les trains, BLS met en œuvre les méthodes les plus modernes.

Lire
Par la fenêtre
Tour de transmission et point de vue extraordinaire
Découvrir
Voyager
Interlaken West
Adieu au conteneur

Après plus d’une année dans un espace des plus restreints, l’équipe de dix personnes retrouve le bâtiment de la gare fraîchement rénové.

lire
Inside
Inside-Alarmorganisation-LRZ
Quand les pompiers BLS sont de sortie
lire
Escapade
Unterwegs mit Bänz Friedli
Bänz Friedli
Video
Magazine client
Schneeschuhwandern am Stockhorn
Magazine client «gazette»

Lisez le magazine clients BLS «gazette» en ligne ou abonnez-vous et recevez-le 4 fois par an directement à votre domicile.

Lire
Magazine client
Abonnez la «gazette»

Nous livrons votre lecture directement chez vous.

Abonner
Newsletter
PDF herunterladen
0 de 0 Fichiers de médias