Projets et informations

Tunnel de base du Lötschberg: la NLFA relie l’Europe

Pièce maîtresse de l’infrastructure de BLS, le tunnel de base du Lötschberg est l’un des tunnels ferroviaires les plus modernes, sûrs et sophistiqués au monde. Il constitue, au même titre que les tunnels de base du Gothard et du Monte Ceneri (encore en construction), l’un des tronçons les plus importants de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes, la NLFA.

Depuis sa mise en service en 2007, le tunnel de base du Lötschberg est devenu indissociable du paysage des transports suisse. Que vous soyez un pendulaire valaisan en poste à Berne, un vacancier de Suisse alémanique en partance pour les montagnes valaisannes ou un voyageur d’affaires en mission au nord de l’Italie, le tunnel raccourcit votre déplacement. Même les marchandises empruntent ce tronçon du corridor Rhin–Alpes à toute heure du jour et de la nuit. 

Chiffres importants

  • 314'814: c’est le nombre de trains qui ont transité par le tunnel de base durant ses dix premières années d’exploitation.
  • 50 trains de voyageurs et jusqu’à 60 trains de marchandises circulent chaque jour dans le tunnel, qui fonctionne ainsi en moyenne à 80 % de ses capacités. Certains jours, ce taux atteint même les 100%.
  • La longueur du tunnel de base est de 34,6 kilomètres, mais à ce jour, seuls 14 kilomètres sont praticables sur les deux voies. Une partie du tube ouest est encore à l’état de gros œuvre et une autre reste à forer. 
  • Record : 35,7 millions de tonnes brutes ont été transportées sur l’axe du Lötschberg en 2017 (tunnel de base et ligne de montagne). La part de marché du Lötschberg dans le transport de marchandises transalpin suisse s’élève donc à 54 %.

BLS souhaite continuer à étendre le tunnel de base 

Le tunnel de base du Lötschberg a actuellement atteint la limite de ses capacités. Ce fait s’explique d’un côté en raison de la croissance fulgurante du trafic voyageurs et marchandises, de l’autre par la capacité limitée du long tronçon à voie unique. La longue ligne à voie unique de 21 kilomètres ne permet pas une amplification du trafic voyageurs et marchandises, limite considérablement la marge de manœuvre dans la conception de l’horaire et entraîne des coûts d’exploitation élevés. Un doublement de la voie est donc impératif. 

Avantages d’un aménagement 

  • Il rendrait possible une cadence de 30 minutes pour le Valais et garantirait le niveau requis de stabilité et de flexibilité de l’horaire sur le réseau ferroviaire suisse.
  • Il diminuerait les coûts de production dans le trafic marchandises puisque les convois n’auraient plus, comme c’est le cas aujourd’hui, à transiter par la ligne de faîte nettement plus longue. La compétitivité du transport ferroviaire par rapport au transport routier s’en trouverait renforcée et les objectifs de transferts seraient atteints.
  • La région alpine représente toujours un défi de par sa topographie. Les possibilités d’évitement sont importantes et les tronçons du Lötschberg et du Gothard se complètent donc mutuellement.
  • La maintenance et l’intervention en cas d’événements seraient simplifiées.
  • La ligne de faîte serait moins utilisée par le trafic marchandises. La région gagnerait en attractivité touristique. 
0 de 0 Fichiers de médias
    Visiteurs
    Nothaltestelle Ferden
    Visite guidée du tunnel de base du Lötschberg

    Visitez ce chef-d’œuvre de la technique ferroviaire

    Visiter
    Visiteurs
    Interventionszentrum Frutigen
    Gruppenführung Interventionszentrum
    Besuchen
    Visiteurs
    Nothaltestelle Ferden
    Visite guidée de la station d’arrêt d’urgence de Ferden
    Visiter
    Visiteurs
    Erhaltungszentrum Frutigen
    Visite en groupe du centre de maintenance
    Visiter
    Archives fédérales suisses
    Le portail Alptransit

    Découvrez les Nouvelles Lignes Ferroviaires à travers les Alpes et leur histoire.

    www
    Newsletter