Communiqué 28.03.2019

BLS Cargo augmente sa part de marché

En 2018, BLS Cargo a augmenté son chiffre d’affaires et termine l'année sur un bénéfice de 5,4 millions de francs. Le rachat prévu de l’opérateur belge de fret ferroviaire Crossrail en 2019 permet à BLS Cargo de renforcer sa position dans le couloir de fret nord-sud. Les chantiers et fermetures d’itinéraires sur le réseau ferroviaire restent de grands défis.

BLS Cargo AG a réalisé un chiffre d'affaires de CHF 235 millions en 2018 (+15,8 %, 2017: CHF 203 millions), augmentant son bénéfice annuel de CHF 1,9 million à CHF 5,4 millions. Le volume de trafic de 17 051 trains est légèrement inférieur à celui de l’année précédente (2017: 17 529 trains). La baisse du volume de trafic est due aux fermetures d’itinéraires et aux restrictions de circulations induites par les chantiers. Malgré une baisse du volume de trafic, les prestations de transport ont considérablement augmenté par rapport à l'année précédente, en tonnes-kilomètres nettes, avec une croissance de 9,9 %, car un plus grand nombre de trains lourds ont circulé en transit. La part de marché a ainsi augmenté en conséquence de trois pour cent pour passer à 30 % (en tonnes brutes) dans le fret transalpin par la Suisse.
 
En 2018, BLS Cargo s’est associée à d’autres sociétés de fret européennes pour lancer l’initiative «Rail freight forward». Cette dernière a pour objectif de transférer davantage de trafic de la route vers les voies ferrées et de passer, d’ici 2030, d’une part de fret ferroviaire de 18 % à 30 % en Europe. Les sociétés de fret ferroviaire souhaitent ainsi contribuer à la lutte contre le changement climatique. Pour cela, BLS Cargo investit dès 2019 dans de nouvelles locomotives, les utilisant systématiquement au-delà des frontières et propose au marché des concepts de trafic innovants.

 

L'acquisition de Crossrail renforce la position sur le marché

Le rachat planifié de la société belge de fret Crossrail permet en outre à BLS Cargo de conforter sa position dans le couloir de fret nord-sud en 2019 et d’augmenter ainsi sa compétitivité. «Nous y voyons surtout un potentiel dans la gestion commune de trains de bout en bout, avec une gestion meilleure et coordonnée du parc international de locomotives sur le couloir de fret vers la Belgique», commente Dirk Stahl, CEO de BLS Cargo. La reprise s’effectue sous réserve de l’approbation des autorités de la concurrence compétentes.

 

Un grand défi : l’état et la disponibilité de l’infrastructure ferroviaire

Au cours des dernières années, BLS Cargo a été de plus en plus souvent confrontée à des fermetures d’itinéraires de plus en plus longues dues à des chantiers. Malgré de considérables efforts, BLS Cargo n'est pas en mesure de compenser ces nombreuses restrictions et de faire circuler pleinement ses trains. Cela a un impact négatif sur la qualité et la fiabilité des trains, ce qui, à son tour, nuit à la position du chemin de fer par rapport à la route. BLS Cargo demande donc une planification soigneuse des chantiers sur les axes de transit. Il faut attendre l’ouverture du couloir de 4 mètres sous le Saint-Gothard, en décembre 2020, avant de prévoir d’autres fermetures importantes, pour que le trafic puisse être détourné via cet axe.
 
 
Pour tout complément d’information, contactez Stefanie Burri au +41 58 327 30 17 ou en envoyant un e-mail à stefanie.burri@bls.ch.
0 de 0 Fichiers de médias
    Information
    Contact pour les représentants des médias

    BLS AG, Service des médias
    Téléphone +41 58 327 29 55
    Fax +41 58 327 29 10
    media@bls.ch

    (lundi à vendredi, 08h00–17h00)

    BLS Cargo
    BLS Cargo Alpinist
    «Les alpinistes»
    www
    Restez automatiquement au courant
    Recevez nos communiqués de presse au moyen du RSS feed
    S’abonner
    Newsletter