Communiqué aux médias 19.04.2018

Le nombre de kilomètres parcourus par les voyageurs de BLS dépasse le milliard

En 2017, BLS a réalisé un résultat de CHF 15 millions. Au total, 64 millions de voyageurs ont parcouru plus d’un milliard de kilomètres dans les trains, les bus et les bateaux de BLS. Pour faire face à la future hausse du trafic, BLS investit dans de nouveaux trains et dans des ateliers modernes. Par ailleurs, BLS a développé sa demande de concession portant sur le trafic grandes lignes.

BLS franchit la barre symbolique du milliard de kilomètres : en 2017, le nombre de kilomètres parcourus par les voyageurs empruntant les trains, les bus et les bateaux de BLS a pour la première fois dépassé le seuil du milliard. La prestation de transport a augmenté de 3,3 % par rapport à 2016. En 2017, BLS a transporté 64 millions de voyageurs au total. La ponctualité des trains a atteint 94,1 %, diminuant ainsi de 0,9 point par rapport à 2016. Cette valeur est toutefois satisfaisante si l’on tient compte des nombreux travaux de construction qui ont actuellement lieu sur le réseau ferroviaire. BLS a réalisé un résultat de groupe de CHF 15 millions.

Optimisation de l’offre de transport au Simplon

En 2017, BLS a pu développer comme prévu son offre de transport au Simplon. Depuis juillet, les trains RegioExpress entre Brigue et Domodossola circulent toutes les deux heures. Aujourd’hui, trois fois plus de trains régionaux empruntent le Simplon par rapport à décembre 2016, lorsque BLS a repris la responsabilité de la ligne. Depuis le changement d’horaire en décembre 2017, BLS dessert également le transport autos entre Brigue et Iselle, et profitera à l’avenir des effets de synergie entre le trafic régional et le transport autos au Simplon.

Le tunnel de base du Lötschberg est à la limite de ses capacités

En 2017, le trafic sur le réseau ferroviaire de BLS a enregistré une hausse de 2,7 % par rapport à 2016. En 2017, pour la première fois, davantage de marchandises ont transité par l’axe du Lötschberg que par le Saint-Gothard. En effet, en raison de l’interruption totale du trafic d’une durée de six mois entre Luino et Novara, le franchissement de l’axe du Saint-Gothard était soumis à des restrictions de circulation. Un aménagement du tunnel de base du Lötschberg est nécessaire afin qu’il puisse encore délester l’axe du Saint-Gothard en cas de restrictions de circulation. Actuellement, le tunnel de base du Lötschberg est exploité à plus de 80%.

Des nouveaux trains et des ateliers modernes

La situation financière de BLS reste tendue en raison des investissements élevés programmés pour les années à venir. BLS investit quelque 600 millions de francs dans l’achat de 52 nouveaux trains afin de remplacer d’anciens modèles de véhicules et d’effectuer l’aménagement du trafic RER et RegioExpress planifié avec les cantons commanditaires.

BLS investit également dans la modernisation de ses ateliers. Le site de Spiez est en cours de transformation depuis fin 2017, tandis que l’extension des ateliers de Bönigen débutera en 2020. Avec le renforcement de ces deux sites, BLS reste un employeur important dans la région. La recherche d’un site pour la construction d’un nouvel atelier à Berne ouest est actuellement coordonnée par l’Office fédéral des transports dans le cadre d’une procédure du plan sectoriel. BLS attend une décision pour fin 2018.

Développement de la demande de concession pour le trafic grandes lignes

L’élaboration d’une demande de concession pour cinq lignes longues distances a constitué une priorité stratégique de l’exercice 2017. BLS souhaite de nouveau être présente sur le trafic grandes lignes et a présenté un concept porteur d’avenir à l’Office fédéral des transports (OFT). Elle souhaite desservir les deux lignes Intercity Basel–Interlaken Ost et Basel–Brig ainsi que trois lignes RegioExpress en trafic grandes lignes (Bern–Olten, Bern–Bienne et Bern–La Chaux-de-Fonds–Le Locle). Par sa demande de concession, BLS crée les conditions préalables pour que la Confédération puisse ouvrir le trafic grandes lignes – un marché caractérisé par une situation de monopole – à d’autres prestataires. Après avoir déposé sa demande auprès de l’OFT en septembre 2017, BLS l’a perfectionnée et approfondie.

Les clarifications ont abouti à la conclusion que l’offre souhaitée serait tout à fait faisable, mais que BLS serait contrainte à reporter la date de réalisation. En raison du taux d’occupation élevé des fabricants de matériel roulant, BLS pourrait exploiter l’Intercity Basel–Interlaken Ost à partir de 2024 au lieu de 2022 et l’Intercity Basel–Brig à partir de 2025 au lieu de 2023. La cadence semi-horaire des trains circulant sur la ligne entre Berne, Neuchâtel et Le Locle pourrait être atteinte seulement en 2032 au lieu de 2023 en raison du retard enregistré par les aménagements d’infrastructure autour de Berne – notamment le désenchevêtrement de Holligen – rendus nécessaires par l’horaire plus dense. BLS pourrait exploiter les deux lignes RegioExpress Bern–Olten et Bern–Bienne à partir de 2020, conformément à ce qui est prévu.

Résultat par domaine d’activités

Le secteur «Trafic ferroviaire régional national» enregistre une perte d’un million de francs. Ce résultat négatif résulte des 7,1 millions de francs de provisions constituées en 2017 dans le cadre de l’assainissement des sites contaminés des ateliers de Bönigen. BLS a comptabilisé dans le résultat de l’exercice 2017 l’ensemble des coûts d’assainissement qui seront nécessaires jusqu’à la finalisation du développement du site de Bönigen en 2023. BLS prévoit d’agrandir les ateliers de Bönigen de 2020 à 2023 afin de regrouper les travaux de maintenance lourde sur ce site. Le secteur «Trafic ferroviaire régional international», qui compte notamment la ligne Iselle−Domodossola indemnisé par la région italienne du Piémont, affiche une perte de 0,3 million de francs.
Dans le trafic marchandises, BLS enregistre un bénéfice de 3,5 millions de francs, malgré les pertes de plus de 2 millions de francs engendrées par l’interruption du tronçon de la vallée du Rhin. Les domaines d’activités «Infrastructure» et «Transport autos» terminent également l’exercice sur un résultat positif. Le secteur «Navigation» affiche une perte de 3,1 millions de francs en raison d’une correction de valeur de 3,6 millions de francs. Suite à la stratégie élaborée en 2017 pour la flotte, BLS prévoit une hausse des besoins d’investissement afin de garantir l’exploitation de la navigation et de moderniser ponctuellement ce secteur. Grâce à un nouveau modèle d’affaires qu’elle mettra au point en 2018, BLS entend éviter toute correction de valeur pour le secteur «Navigation» à l’avenir.

Information
Contact pour les représentants des médias

BLS AG, Service des médias
Téléphone +41 58 327 29 55
Fax +41 58 327 29 10
media@bls.ch

(lundi à vendredi, 08h00–17h00)

Bilan de l’exercice 2017
fernverkehr-3
Rapport de gestion 2017

En 2017, BLS a réalisé un résultat de CHF 15 millions.

Rapport en ligne
Restez automatiquement au courant
Recevez nos communiqués de presse au moyen du RSS feed
S’abonner
Projets & informations
fernverkehr-4
Trafic longues distances
Plus
Entreprise
Portrait
Plus
Newsletter