Travaux et constructions

Rénovation du viaduc de la Sarine et doublement de la voie Mauss–Gümmenen

Le viaduc de la Sarine: il enjambe la Sarine et sa large vallée depuis 1901 et compte parmi les ouvrages classés les plus spectaculaires du réseau BLS. BLS prévoit de le rénover complètement afin de l’adapter aux exigences actuelles tout en préservant son histoire. Le projet comprend également le doublement de la voie sur l’ensemble du tronçon entre Mauss et Gumine.

Situé sur la ligne Bern–Neuchâtel, le viaduc de la Sarine a été construit il y a plus de 115 ans. Étant donné sa vétusté, la maçonnerie des piles et des arcs présente des dommages dus au gel et des joints détériorés, qui nécessitent des travaux de rénovation. La plate-forme du viaduc bâtie entre 1958 et 1980 souffre également de problèmes d’étanchéité, ce qui cause des infiltrations d’eau supplémentaires dans la maçonnerie. Le pont à croisillons en acier a lui aussi fait son temps. Pour que le viaduc reste une infrastructure performante également pour l’avenir, BLS a prévu de le rénover entièrement et de l’étendre dans le même temps à deux voies. Ces travaux permettront d’obtenir une double voie continue sur l’ensemble du tronçon Bern–Gümmenen. Le coût du projet est estimé à 45 millions de francs.

Un ouvrage historique d’importance nationale

D’une longueur de 400 mètres, la construction se compose d’un viaduc en pierre naturelle et d’un pont à croisillons en acier qui traverse la Sarine et sa vallée. Elle inclut également une digue de 450 mètres de long en direction de Gumine.

Le viaduc est considéré comme un témoin du développement industriel et ferroviaire de la fin du XIXe siècle et est classé en tant qu’objet protégé dans le recensement architectural du canton de Berne. Élément caractéristique du paysage de la vallée de la Sarine, l’ensemble du viaduc constitue un monument d’importance nationale et d’une grande valeur historique et culturelle.

Afin de préserver entre autres les qualités esthétiques du viaduc malgré le doublement de la voie, BLS a défini les exigences du projet avec l’aide de la Commission fédérale des monuments historiques (CFMH) et de la Commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage (CFNP). Ensuite, la meilleure variante a été sélectionnée dans le cadre d’un mandat d’étude.

Le projet retenu a été annoncé en 2013. BLS accueille ce choix à bras ouverts, car le projet conjugue parfaitement le caractère de l’ouvrage d’origine et toutes les exigences auxquelles une infrastructure innovante et moderne doit répondre.

Du changement dans l’air

  • Le changement le plus frappant est le nouveau pont en acier et en béton avec ses croisillons composés de traverses d’inclinaison variable qui enjambe la Sarine. Pour le reste, le viaduc conserve l’essentiel de son caractère. Étant donné que l’actuel pont à croisillons en acier est arrivé en fin de vie, il aurait dû être remplacé d’ici à 2025 même si la voie n’avait pas été doublée.
  • Les piles et les voûtes du viaduc seront réparées et leur revêtement d’étanchéité sera rénové.
  • La digue de 450 mètres de long du côté de Gumine (ouest) doit être élargie et donc, remblayée afin de pouvoir accueillir une deuxième voie.
  • Du côté de Mauss (est), cinq piles seront également élargies pour la double voie.
  • La brèche dans le versant doit aussi être élargie du côté est afin de permettre le doublement. Pour cela, une partie du versant devra être déblayée.
  • Le caniveau en béton dans lequel se trouve la voie sera enlevé et remplacé par un autre plus large. Celui-ci parcourra les 400 mètres du viaduc: il passera sur les 22 arcs en pierre, le nouveau pont en acier et les cinq autres arcs en pierre situés à l’est de la Sarine.

BLS exploite les synergies avec un projet voisin

Le groupe BLS agit avec esprit d’entreprise mais aussi dans un souci de durabilité, et tient à utiliser les ressources de manière raisonnée. C’est pourquoi il planifie les travaux de façon à pourvoir exploiter d’importantes synergies avec un projet voisin. En effet, à l’est du viaduc de la Sarine, se trouve un autre gros chantier, la construction du nouveau tunnel à deux voies de Rosshäusern, qui sera mis en service en 2018.

BLS exploite les synergies suivantes afin de préserver l’environnement:

  • Dès la phase de projet du tunnel de Rosshäusern, un certain volume de gravier de la gravière de Mädersforst a été réservé au remblai de la digue du viaduc de la Sarine. Celui-ci vise à élargir la digue afin de pouvoir construire la deuxième voie.
  • Dès que les installations de chantier autour du tunnel de Rosshäusern auront été retirées, le gravier résultant du démantèlement des sites et des pistes d’accès sera utilisé sur le chantier du viaduc de la Sarine.
  • Les alentours de l’ancien tunnel de Rosshäusern seront renaturés. Étant donné que le doublement de la voie exigera aussi d’abattre des arbres le long du viaduc de la Sarine, BLS a déjà prévu des surfaces de reboisement dans la zone de renaturation.

Chiffres-clés

  • Début des travaux: Automne 2018
  • Phase de construction intensive de 5 semaines avec fermeture de la ligne et bus de remplacement entre Brünnenen et Gümmenen: du 5 juillet 2020 au 9 août 2020
  • Mise en service prévue: Fin 2021
  • Coût: Le coût total de la rénovation se monte à 45 millions de francs.
0 de 0 Fichiers de médias

    Qu’apporte le projet?

    Un ouvrage historique d’importance nationale sera à la fois préservé et modernisé avec les techniques les plus avancées.

    Le doublement de la voie est synonyme de ponctualité des trains sur la ligne Bern–Neuchâtel pour les voyageurs, et de flexibilité opérationnelle pour BLS. L’allongement de la double voie supprimera l’attente due aux croisements des trains. Par conséquent, les retards se répercuteront moins rapidement sur d’autres trains. Cela constitue un élément déterminant pour la future cadence semi-horaire du RegioExpress entre Berne et Neuchâtel.

    La durée du trajet entre Berne et Neuchâtel diminuera car le tronçon pourra être parcouru à une vitesse de 160 km/h au lieu de 90 km/h.

    Grâce à la double voie, le groupe BLS est également à même d’accroître son offre sur cette ligne sans aucun problème. 

    0 de 0 Fichiers de médias
      Travaux et constructions
      Projet de construction Rosshäusern - travaux sur le Portail de l'Ouest
      Doublement de la voie Rosshäusern–Mauss

      Le grand chantier du tronçon Berne–Neuchâtel: BLS construit d’ici à 2020 une voie double entre Rosshäusern et Mauss, dont le tunnel de Rosshäuern de deux kilomètres constitue la pièce maîtresse.

      Plus
      Travaux et constructions
      Bauprojekt Guemmenen Arbeiter
      Modernisation de la gare de Gumine
      Plus
      Travaux et constructions
      Nuisances sonores et autres perturbations

      Pas de travaux sans nuisances sonores

      Plus
      Newsletter