Inside

Le BLS investit dans l’infrastructure

Le BLS investit quelque 130 millions de francs dans trois chantiers d’envergure: elle rénove le viaduc sur la Sarine près de Gümmenen et l’étend à deux voies, remplace la voie ferrée dans le tunnel de faîte du Lötschberg et réhabilite l’ancien viaduc sur la Kander près de Frutigen.

Situé sur le tronçon BLS Bern–Neuchâtel, l’imposant viaduc surplombe la Sarine et la plaine entre Mauss et Gümmenen depuis 1901. Ce monument d’importance nationale mesure 400 mètres de long et compte parmi les ponts les plus photographiés de la région desservie par le BLS. Différents dégâts au niveau de la plate-forme et de la maçonnerie exigent des travaux de rénovation. Pour que les trains puissent continuer à emprunter le viaduc en toute sécurité, le BLS remet la maçonnerie en état, rénove l’étanchéité de la voie et remplace le tablier en acier, qui a atteint la fin de sa durée de vie. Dans le même temps, l’entreprise étend l’ensemble du viaduc à deux voies. Cela améliorera le croisement des trains sur le tronçon et garantira plus de ponctualité aux voyageurs. Les travaux de construction commenceront vraisemblablement à l’automne 2018 et dureront trois ans. Le grand chantier dans le tunnel de Rosshäusern permet au BLS de profiter de synergies (extraction et dépôt de gravier). Les investissements pour la rénovation et l’extension du viaduc sur la Sarine s’élèvent à 45 millions de francs.

Les rails du tunnel du Lötschberg long de 14,6 kilomètres et situé sur la ligne de montagne entre Kandersteg et Goppenstein ont déjà plus de 40 ans. Le BLS prévoit de remplacer les anciens rails, y compris les traverses en bois et le ballast, par une voie fixe en béton, dont l’entretien est moins onéreux et la durée de vie plus longue. Le coût de cette voie ferrée moderne est estimé à 83,5 millions de francs. Les travaux devraient débuter mi-2018 pour s’achever fin 2022. La rénovation aura des conséquences sur l’exploitation des trains: le nombre de trains du transport autos dans le tunnel du Lötschberg sera restreint pendant la durée des travaux.

L’ancien viaduc en pierre naturelle sur la Kander près de Frutigen datant de 1911 est déjà en cours de rénovation. Le matériau utilisé est un béton spécial qui devrait protéger l’imposant ouvrage contre les infiltrations d’eau pendant les 50 prochaines années. Le BLS investit quelque 2,5 millions de francs pour cette transformation. À la fin de ces travaux complexes, l’ancien viaduc sur la Kander sera également nettoyé à haute pression, afin qu’il brille d’un nouvel éclat.

Texte: Thorsten Kaletsch
Photo: BLS
0 de 0 Fichiers de médias
    En savoir plus
    Travaux et constructions
    Rénovation du viaduc de la Sarine
    Plus
    Travaux et constructions
    Nouvelle voie ferrée dans le tunnel de faîte du Lötschberg
    Plus
    D'autres articles «gazette»
    Débarquer à...
    Aussteigen-in-Burgdorf-Metzgergasse
    Burgdorf – Une vielle ville renaît

    «Burgdorf, vers une nouvelle dynamique», voici la devise du conseil communal pour les quatre prochaines années. Cette ville de 16’000 habitants située à l’entrée de l’Emmental reprend vie depuis un certain temps déjà, grâce à de nombreuses idées innovantes.

    Plus
    Voyager
    La Chine et le Vietnam en 19 jours
    découvrir
    Gros plan
    Fokus-Wandern-Suedrampe-Bauarbeiten
    Comment s’organise l’entretien des sentiers?

    Les chemins de randonnée pédestre sont très appréciés et font partie intégrante de la Suisse. Toutefois, l’entretien, le renouvellement et le développement du réseau demandent beaucoup de travail. Le BLS y contribue avec un nouveau chemin de randonnée le long de la rampe nord du Lötschberg et une vision orientée vers le sud.

    Plus
    Par la fenêtre
    Fensterplatz-Pfadfinder-1
    Dépasser les barrières culturelles au Lötschberg
    Plus
    Inside
    Le tunnel de Rosshäuern

    Les trains traverseront bientôt le tunnel

    Plus
    Inside
    Inside Larissa Marti
    «Je ne sais jamais de quoi ma journée sera faite»

    Larissa Marti n’aurait jamais pu passer trois ans d’apprentissage dans le même bureau. En tant que future employée de commerce dans les transports publics, elle accomplit des tâches très variées. Sa dernière année sera particulièrement passionnante.

    Plus
    Colonne – Bänz Friedli
    «Au dépôt des rêves»
    Plus
    Newsletter